Edouard de Perrodil

(Albi 1860 – Paris 19319).

Dès son plus jeune âge Edouard est attiré par le journalisme et l’écriture et rien ne le prédestine à la pratique du vélocipède. À 28 ans, il travaille comme journaliste pour « Le Petit Journal » lorsqu’il découvre la bicyclette et en devient immédiatement un pratiquant assidu.

En 1983 il décide, à bicyclette,  de tracer la route de Paris à Madrid en s’associant à un jeune athlète et dessinateur, dont l’avenir fera un brillant aviateur : Henri Farman

Henri Farman (París,1874 -1958)

De père anglais et mère française, il se passionne très jeune pour le cyclisme, l’automobile et l’aviation. Champion de cyclisme en 1892, il passera ensuite aux courses automobile et plus tard aux courses aériennes. En 1907 il détient le record de vitesse aérien : 52,7 km/h. En 1924 il crée avec ses frères la Société Générale des Transports Aériens qui sera intégrée à Air France en 1933.

Farman est proposé pour le prix Nobel de Physique en 1909. En 1937 il est décoré Chevalier de la Légion d’Honneur. Cette même année il se retire à la suite de la nationalisation de l’industrie aéronautique par le gouvernement français.